Femmes Fières

L'économie circulaire pour habiller les plus démunis pendant l'hiver, la nouvelle mission de l’ASBL Femmes Fières.

Destructions d’emplois, pertes de revenus, perte de logement, augmentation de la demande d’aide alimentaire… La crise sanitaire qui touche notre pays depuis maintenant presque un an a entraîné avec elle une crise économique et sociale et a poussé de nombreuses personnes à la rue. Les associations venant en aide aux personnes dans le besoin ont notamment observé l’arrivée de nouveaux publics composés principalement de chômeurs, d’ouvriers, d’étudiants, de retraités ou encore d’indépendants, et qui se présentent pour de l’aide alimentaire ou vestimentaire. 

Nous avons vu la situation des membres de notre communauté particulièrement se détériorer depuis les dernières semaines avec la vague de froid qui a atteint nos frontières. La perte de revenus ne leur permettant plus de régler leur facture de gaz et d’électricité, certaines familles se retrouvent plongées dans le froid, n’ayant pas d’autres moyens que des vêtements chauds et couvertures pour se chauffer. Un appel aux dons a été lancé au début de l’hiver pour récupérer un maximum de vêtements en bon état. De nombreux particuliers mais aussi de grandes enseignes se sont manifestés pour répondre présent à l’appel et grâce au soutien d’entreprises telles que le Meininger Hotel, nous avons collecté plus de 100 sacs de vêtements remplis à redistribuer dans les centres de la région de Bruxelles-capitale avec qui nous collaborons.

Alors que les vêtements continuent d’être collectés, nous nous attaquons maintenant à la deuxième partie du projet, le tri et la redistribution. Les sacs doivent être vidés, vérifiés et triés afin d’assurer qu’aucun objet dangereux ne s’y trouve avant de les distribuer à nos partenaires tels que Douche Flux qui propose des services de première nécessité tels que des douches ou lessives et offre des activités pour les personnes précaires. Ces actions permettent de répondre aux besoins croissants des centres qui accueillent les personnes précaires sur le court-terme mais ne résout pas le problème de fond lié à la perte d’emploi causé par la crise du COVID-19. La crise sanitaire aura pu mettre en lumière la précarité de nombreux secteurs et l’importance des initiatives citoyennes dans la gestion de crise. 

Nous avons besoin de votre soutien pour nous permettre de continuer cette initiative et couvrir les frais liés à la collecte et au tri. Pour nous soutenir, vous pouvez faire un don financier ou nous rejoindre comme bénévole en prenant contact avec nous sur info@femmesfieres.org