Femmes Fières

Rénovation de la classe maternelle du village d'ihandare

Lors de notre première visite au village d’Ihandare dans la région de Nzala au Sud-Est du Maroc en 2017, nous avons fait la rencontre de Saïda, professeur dans l’école maternelle. Saïda donne cours une demi journée par jour, du lundi au vendredi à une vingtaine d’enfants, tous issus de la communauté d’Ihandare. Nous demandons à Saïda pour aller voir sa classe, et dire bonjour à ses jeunes élèves. Nous découvrons alors le local dans lequel Saïda donne cours et les conditions dans lesquels ces enfants démarrent leur parcours scolaire.  

Le local est composé d’un tableau, d’une table pour la professeur et de quelques livres. Les enfants sont tous assis sur des tabourets face au tableau et écoutent attentivement Saïda qui, ce jour-là, leur apprend à compter. 

Après le cours, nous passons un long moment avec Saïda et les professeurs de l’école primaire du village pour comprendre le système scolaire de la région et les matières qu’elle doit couvrir pour que les enfants passent en école primaire. Elle nous explique que l’état ne leur fournit pas de matériel scolaire pour l’école maternelle et que le seul matériel qu’elle possède vienne de dons d’autres communautés locales ou de touristes qui ramènent avec eux des jouets ou des livres. Voir ces enfants commencer leur scolarité dans ces conditions précaires nous a poussé à lancer un projet de rénovation de l’école maternelle et de collecte de meubles et de matériel scolaire. En collaboration avec les professeurs, nous avons listé leurs besoins et avons établi un cahier des charges pour suivre le projet. 

De retour en Belgique, nous avons contacté particuliers et professionnels du monde éducatif pour collecter un maximum de matériel scolaire. Les scouts de la région de Waremme, des professeurs d’école de la ville de Bruxelles ainsi que de nombreuses familles ont fait preuve d’une extrême générosité qui nous a permis de revenir au village quelques mois plus tard avec un stock de crayons et marqueurs de de couleur, carnets, livres en arabe et de jouets. Nous avons notamment mis une somme financière de côté pour les frais liés à la rénovation de la classe.  

Pour entamer la première phase de rénovation, nous nous sommes rendues dans la petite ville de Er Rich, au sud d’Ihandare, pour aller chercher le matériel nécessaire pour rénover et égayer les murs de la pièce. 

IMG_20180925_113240

Après plus de 8h de travaux pour poser une couche de primer blanche et une couche de peinture bleue sur les murs en terre cuite, nous avons laissé reposer tout cela pendant 24h avant d’attaquer l’aménagement et la pose de photos et contenus éducatifs sur les murs en collaboration avec les enfants. Le local n’ayant pas de lumière, il était important pour nous d’amener de la luminosité autrement en utilisant des couleurs vives. Nous voulions aussi que l’âme du local ressemble à une classe maternelle et avons demander aux enfants de s’impliquer dans la décoration du mur avec des dessins en tout genre: globe terrestre, soleil, calque de leurs mains sur le mur, images d’animaux, oeuvres d’art personnelles, … 

IMG_20180926_102644
IMG_20180926_110904
IMG_20180927_110735

Nous avons créée un espace pour déposer les livres, jouets, carnets, ainsi que le reste du matériel scolaire et c’est ainsi que nous avons clôturé cette première phase de rénovation et d’aménagement. Mais nous ne voulions pas nous arrêter là et savions que nous pouvions faire encore mieux pour ces enfants. C’est alors que, en collaboration avec les femmes du village, nous avons contacté l’association Maroc Sans Frontières pour nous aider à trouver de l’ameublement plus adapté, des jouets et des livres en berbère. 

Un an plus tard et grâce à l’aide de Maroc Sans Frontières, des scouts de Waremme et de nos donateurs, nous avons pu revoir cette pièce entièrement et permettre aux jeunes élèves de Saïda d’apprendre en s’amusant dans un cadre qui favorise le développement de ces enfants. 

Voici le résultat:

Si vous aussi vous désirez participer à un projet en tant que bénévole sur Bruxelles ou ailleurs, contactez-nous sur info@femmesfieres.org en expliquant vos domaines de compétences et vos disponibilités. Un membre de notre équipe prendra contact avec nous pour une première rencontre par vidéo conférence.